Transports publics du Finistère: et non, le sourcing n'était pas biaisé !

partager :

Deux ex-élus et fonctionnaires du Finistère viennent d’être blanchis : ils n'ont pas favorisé les entreprises déjà présentes sur son territoire dans les réunions préalables à la réorganisation de ses transports.

Le marché de services d’autocars était de 31 millions d’euros. Attribué mi-juillet 2011 pour la rentrée suivante. Mais les apparences étaient contre lui. Le 22 novembre 2012, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) perquisitionne toutes les sociétés d’autocars du Finistère, à la recherche de preuves d’entente. Infraction qui ne

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaire

Il n'y a actuellement aucun commentaire.