Offres emplois achtpublic.info

Quand la pondération neutralise le coût global

A propos de l’auteur

M. Jean-François Gazon
Voir les articles de cet auteur

À Lyon, il y a de l’électricité dans l’air entre une association des contribuables et le syndicat mixte des transports de l'agglomération lyonnaise (Sytral). Administrateur de la Canol, l’association des contribuables actifs du Lyonnais, Pierre Desroches ne décolère pas, d’autant que, permettant de réaliser des économies de fonctionnement, le marché lancé par le Sytral pour l’acquisition de bus électriques avait tout pour lui plaire. Mais les taux de pondération appliqués aux critères d’attribution viennent neutraliser le bénéfice du coût global.

« Avec un taux de pondération inférieur à 50%, le prix n’est plus déterminant dans le choix de l’offre, s’emporte Pierre Desroches, et c’est d’autant plus aberrant que dans ce marché, le prix d’achat a été très logiquement remplacé par le coût global ! ». Une nouvelle fois, à Lyon, Pierre Desroches fait figure d’empêcheur d’acheter en rond (voir notre arti

Sur le même sujet

L’achat de places de rugby fait du...  (Jean-François Gazon) 26/06/2018