La Folle Semaine des Marchés Publics

La profession d’acheteur public fédéral peine à être reconnue en Belgique

Amorcée en 2004, la réforme de l’administration fédérale belge a eu pour effet de mieux identifier et de professionnaliser davantage les métiers présents au sein des différents services publics fédéraux, parmi lesquels la profession d’acheteur public. Pourtant, handicapée par un déficit d’image, cette profession peine encore à être reconnue.

«La profession d’acheteur public n’est pas suffisamment reconnue» en Belgique, déplore Luc Vervliet, chargé de communication auprès du bureau fédéral «contrats-cadres» rattaché au service public fédéral (SPF, l’équivalent d’un ministère français) du personnel et de l’organisation(1). Malgré leur rôle prépondérant pour optimiser l’utilisation des deniers publics, les acheteurs publics belges pâtissent d’un déficit d’image qui rend leur profession peu attrayante. À peine franchis les obstacles du