Offres emplois achtpublic.info

Echec et réussite de l’achat responsable

A propos de l’auteur

La commande publique va-t-elle perdre sa capacité à promouvoir le développement durable après la décision du conseil d’Etat de sanctionner un critère RSE d’un marché de Nantes Métropole ? C’est ce que craint le Réseau Grand Ouest (RGO), qui tenait son assemblée générale le 1er juin à Nantes. En constatant, dans un autre sens, avec l’exemple du Finistère, qu’une action innovante en la matière, exercée dans la durée, peut aussi porter ses fruits.

« La décision du conseil d’Etat semble tellement contradictoire avec l’esprit de la loi que je me demande si nous n’allons pas devoir interroger le gouvernement sur le sujet. » Ce 1er juin, Didier Quéraud, président du RGO, traduit toute l’émotion que suscite, dans les rangs de son organisation, la déconvenue de Nantes Métropole devant le Conseil d’Etat, le 25 mai dernier, saisi par un imprimeur contestant la not

Sur le même sujet

Bilan mitigé pour les clauses...  (Mathieu Laugier) 30/03/2018

Document(s) rattaché(s)

CE 25 mai 2018 Nantes Métropole